• Petit compte rendu de Vacances utiles Togo août 2011

    Cette année, en tout 5 personnes étaient de cette nouvelle aventure.   

    01  Au cœur du séjour 5 objectifs, tous remplis.

      N’oublions surtout pas que dans Vacances utiles, chaque participant est porteur d’un projet.

      Et donc à cette édition, il y avait : 
     
        1. Le festival de contes et de musique Misé Gli Looo 3ème édition du 10 au 12 août 2011, au Centre culturel et Social Hakuna Matata – Adidogomé

         2. Deux expos photos à Lomé et à Assahoun

    3. Un séjour au Centre d’Action social du Togo CAST avec aide à l’encadrement des orphelins et initiation au tir à l’arc

     

    4. Soins de santé et assistance médicale en clinique et à domicile

     

    5. Sans oublier le traditionnel repos et visite de quelques sites touristiques dont

    - un long voyage sur Dapaong -c'est une traversée du pays dans le sens de la longueur-

    - et aussi Aného, tout à l'est, au bord de la mer en allant vers le Bénin.

     

    Nous avons eu un grand plaisir à relever les défis du 3ème RDV du festival de Contes et musique Misé gli looo lancé depuis 2009. La fête - ateliers et spectacles sur trois jours - s’est tenue cette fois-ci agrémentée d’une expo photos. Ce qui constitue un enrichissement de taille. Une vingtaine d’images sur les gestes de conteurs, sorte de restitution de la participation des acteurs de 2009 et 2010. Puis une cinquantaine de magnifiques photos de l’artiste poète photographe Folly Koumouganh dont les œuvres ont été très appréciées. Cette expo apportait un cachet spécial à ce Festival qui a, plus encore que par le passé, sollicité les yeux et les oreilles, la bouche et le corps. La mobilisation du public a été une fois encore assez importante grâce au bouche à oreille et aux réseaux des jeunes de quartiers.

    Un bémol néanmoins, la représentation de clôture qui est la restitution de l’ensemble du travail a été jouée plus tôt que prévu à cause de regrettables problèmes d’organisation.

    Pour 2012, l’Association GABITE (maison de l’oralité) prend la relève pour l’organisation de la 4ème édition. Et le festival sera doublé de la 2ème édition du concours d’écriture lancé en 2010.

     

     

    dsc02651

     

     

         

    dsc02715

     

     

     

    100_1744

     

     

     

     

     


     Après Lomé, une autre grande exposition a été faite à Assahoun sur le thème «Traditions et chefferie ». Un travail très spécial fait en collaboration avec le Chef du village et ses notables.

    Objectif : remonter aux sources les plus viables pour comprendre d’une part l’importance et les symboles vestimentaires d’un chef coutumier, sa place et ses liens avec l’histoire de la communauté villageoise. Dans le livre d’or laissé à cet effet, on peut lire ceci entre autres commentaires : « très belle initiative qui apporte une information précieuse en textes et en images à tous ceux qui y font un tour. Merci aux initiateurs, qu’ils continuent ainsi ». Tout est dit…

     

     

    img_3531

     

    img_3550Au CAST à Kpalimé les animateurs ont été soutenus pendant une semaine par 2 vacanciers. L’un des temps forts était l’initiation au tir à l’arc par un spécialiste français de cette discipline sportive. Tout le matériel destiné à cette initiation a été entièrement offert au Centre par l’encadreur. Pour les animateurs du lieu, il s’agissait d’une activité nouvelle et supplémentaire susceptible de susciter des vocations. Même si on n’en est pas encore là, la pratique fondée sur la recherche de l’adresse, de la concentration, de la précision, requiert beaucoup de discipline et le sens de la responsabilité. Autant d’acquis qui fondent l’originalité de la pratique du tir à l’arc. Notre souhait est que l’équipe prenne soin de ce matériel pour sa durabilité

     

    Une infirmière curieuse de tout, formatrice et éducatrice à la retraite créé une clinique des indigents où l’on peut venir se soigner quand on a rien en poche en attendant de revenir payer plus tard et même en plusieurs fois. Elle ne fait pas de publicité autour de sa clinique car dit-elle, « la bonne volonté ne suffit pas pour mettre en exergue les grandes idées ». Encore faut-il trouver les moyens de les réaliser. Et comme ces moyens lui manquent cruellement, elle se débrouille avec les moyens de bords. 111_2300Quelques premiers soins, des accouchements et des circoncisions qui ne demandent pas de remuer ciel et terre. « Mais qu’est-ce que la responsabilité est terrible ? » telle est la précision finale qu’apporte l’infirmière vacancière qui a passé quelques jours en sa compagnie. Puis notre infirmière est allée soigner à domicile d’autres indigents et offrir quelques médicaments de première nécessité. De quoi soulager les premiers symptômes avant d’éventuelles consultations approfondies rares pour cette population démunie. Et d’ajouter : « elle pourrait faire tellement plus s’il y avait les moyens et le soutien nécessaire. » Aussi les deux infirmières, en donnant des soins, ont beaucoup échangé sur leurs expériences réciproques en déplorant les disparités énormes. Nous lui souhaitons, quant à nous autres, bonne santé et encore bon courage !

     

    Un voyage nous a transportés jusqu'à Dapaong en passant par Atakpamé, Sokodé et Kara. Les transports en commun sont une expérience extraordinairement éducative. Même avec le fameux "Courrier", grands bus de la poste. Ils révèlent l'état des routes du pays, la variété des paysages, le courage des populations malgré parfois le dénuement total, la patience éprouvée des voyageurs face aux imprévus de tous ordres...

    100_1542
     

    Enfin, il avait été prévu que certains voyageurs de Vacances Utiles se rendent au Bénin. Mais deux fois de suite leurs tentatives se sont arrêtées à la frontière Hilla Condji pour des raisons trop bizarres pour être développées ici. Occasion de prendre du repos à Aného, tout à l'est, dernière ville avant le Bénin et de faire quelques belles photos. Mais toi, étranger qui veux te rendre au Bénin via le Togo, avant de partir prévois bien une photo d’identité qui montre tes deux oreilles, sinon gare aux goriiiiiiiiiiiiilles !

    Remerciements pour tous ceux grâce à qui rien de tout ceci n’aurait pu se faire : Alex M., Al Sydy, Brigitte I., Claire G., Claire H., Gisèle V., Elise L., Henri L., Michel D., Sylvie M., Folly Koumouganh, Olivia P., Michel Hoffer, Rogo Koffi Fiangor, HAKUNA MATATA, Gaké Komivi Corneille à Lomé, Dosseh Frantz et Gator David Mensah, Collège Protestant Lomé, Olga F., Alice D. à Adidogomé, Firmin et son équipe de la Côte du soleil à Aneho, le Chef traditionnel d’Assahoun et ses notables, Dovi, Christian, Michel, Victor et Essé d’Assahoun, pour ne citer que ceux-là parmi tant d’autres.  Merci à tous !


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :